phpMyVisites | Open source web analytics Statistics


AMPLI   TUBE

PPUL_EL84
ACCUEIL AMPLIS

AMPLI STEREO PP_UL_EL84

Voici la description d'un ampli push pull stéréo d'EL84 montées en ultra linéaire.
Rien n'est révolutionnaire, juste une tentative d'application de bons principes au service de l'audio....

le push pull ultralinéaire d'EL84


LE PROJET

L'idée de base est de réaliser un ampli modeste en terme de puissance certes, mais de bonne qualité audio. En fait, il est question d'offrir cet ampli à un copain qui, je le sais, va l'écouter dans son salon, sur de bonnes enceintes et avec une bonne source.
Me voilà parti avec l'idée de faire un ampli stéréo développant environ 2 x 10 W et possédant trois entrées (CD, DVD, …). La taille de l'ampli doit être raisonnable pour pouvoir s'intégrer harmonieusement dans un ensemble existant.

Coté tubes de puissance, j'opte pour un push pull afin de minimiser la taille des transfos. Assez rapidement, je converge vers des EL84 qui assurent au moins 8 W avec une distorsion inférieure à 1%. Coté transfos, je me tourne vers des produits Hammond : L'ensemble sera à la fois équilibré et, je l'espère esthétique.

CAHIER DES CHARGES

2 x 10 W donc. Voilà qui est réalisable avec un montage ultra linéaire. J'opte pour une polarisation fixe car je compte faire fonctionner les tubes en classe AB pauvre. Je compte disposer un oeil magique EM80 qui fait office de vu-mètre. J'adore ce coté à la fois insolite et rétro.
Une fois n'est pas coutume, le chauffage des tubes préampli sera en courant continu. C'est un peu contraignant mais cela écarte les risques de ronflette.

Coté commande, le minimum : un switch M/A, un commutateur de source et un potentiomètre de volume. Bien entendu, pas de balance droite / gauche et encore moins de réglage de tonalité. Cela doit être sobre et dépouillé.
Coté branchements, fiches RCA avec interrupteur de mise à la masse, fiches mixtes bananes / serrage de câble, une banane pour une prise de masse, un interrupteur pour découpler la masse de la terre et enfin une prise secteur et un fusible.


ARCHITECTURE

Là, c'est du classique. En entrée une triode 12AX7 qui accepte la contre réaction dans son circuit de cathode. Attaque d'un déphaseur cathodyne à base de 12AU7. A noter que la liaison n'est pas directe. Viennent ensuite les pentodes EL84 montées en ultra linéaire et en polarisation fixe. Le transfo de sortie présente une impédance de 10 kOhm plaque à plaque pour une sortie sur 8 Ohm.

La contre réaction est fractionnée en deux boucles : l'une locale de 6 dB obtenue par le montage ultra linéaire, l'autre globale de 9 dB assurée par l'injection du signal de sortie sur l'étage d'entrée. La contre réaction totale est donc de 15 dB. Classiquement, la sensibilité d'entrée retenue est de 500 mV. Le gain de l'ampli ressort à 24 dB.

Pour la haute tension, c'est l'éternelle question : silicium ou valve ? L'ampli n'étant pas trop gourmand en courant, la HT étant raisonnable, environ 300 V, je n'hésite pas une seconde, ce sera une GZ34. En plus cela fait office de soft start. Pour le filtrage, je décide d'attaquer la self directement.

Le 6,3 V cc est issu d'un transformateur torique et d'un montage redresseur à base de LM317. Le potentiel du chauffage continu est référencé à environ 50 V. Le régulateur est monté sur la cloison interne du châssis qui joue le rôle de radiateur.

La polarisation fixe est dérivée d'une sortie redressée du transfo d'alim puis généreusement filtrée. Chaque tube EL84 possède son propre réglage.


FABRICATION

La fabrication se heurte toujours aux aspects mécaniques et aux moyens dont on dispose. Pour le châssis, je suis parti de l'idée de fabriquer une boite en tôles d'alu assemblées par des cornières Ce n'est pas difficile mais cela prend du temps. Je souhaitais un habillage bois sur trois faces. La bricole a été plus délicate car je ne dispose pas de scie circulaire sur plateau. Après quelques usinages scabreux avec la scie électrique à onglets, je suis parvenu à sortir trois morceaux de chêne aux cotes désirées.

Pour la partie électrique, rien de bien méchant si ce n'est le transfo basse tension pour le 6.3 V. J'avais choisi un transfo moulé (en gris sur les photos) car il s'intégrait bien à l'intérieur du châssis. A l'usage, il s'est révélé bruyant, sans doute une tôle mal imprégnée qui vibrait au rythme du 50 Hz. Bilan, retour au transfo torique, comme quoi il est utile de garder un peu de place dans le châssis..

PHOTOS


Montage à blanc du châssis
Détails cornière, un long travail d'ajustage

Le parement en chêne
Détails de la face arrière
Châssis, vue arrière

Châssis, vue avant
Intérieur du châssis nu
Montage à blanc des transfos et des
supports de tube

Montage final des transfos
Début de câblage
Câblage du chauffage
On distingue le transfo moulé

Câblage de la HT
Câblage de la HT
Compartiment HT, BT
et trimers de réglage

Tests de la HT sur lampes d'éclairage
Ca y est, c'est câblé
Les tubes

Vue arrière

CABLAGE

Partie préampli et déphaseur, j'utilise des plaques à cosses montées verticalement. Partie puissance et HT, c'est du câblage en l'air. Enfin pour la régulation du 6.3 V ainsi que pour les trimers de réglage, j'ai fait usage d'une plaque pastillée. La mise à la masse respecte les trois principes suivants:

    a) Un seul et unique point de masse

    b) Empilement des masses des plus petits courants aux plus forts

    c) Une résistance de 100 ohm entre masse et terre

La polar fixe est distribuée à chaque EL84 via un circuit blindé et une capa de 10µ montée au plus près de chaque grille afin de parfaire la stabilité des polarisations. Dans la mesure du possible, tous les circuits qui véhiculent du 50 Hz alternatif sont réalisés en fils torsadés et placés proche d'une paroi métallique. Toute ces précautions doivent minimiser le risque de pollution du signal par la ronflette secteur.


LA DOC

La doc qui regroupe les différents éléments de cet ampli est disponible ici.

RESULTATS

Dans mon atelier, le premier ressenti est immédiat : Dynamisme général et profondeur des basses ! Habitué à écouter mon SE_6BM8, je remarque tout de suite que les basses sont plus présentes. Impression confirmée quand on monte un peu le volume. L'ensemble est très agréable et dégage musicalité et dynamisme. Par ailleurs, aucune ronflette n'est audible même à fort volume.

Chez le copain : Il ne s'attendait pas du tout à avoir un ampli à tubes. Passé la surprise et après avoir fait un peu de place dans son salon, il branche ses Cabasses et son lecteur CD. Là, je le cite : « un son à tomber par terre ». Depuis, il ne quitte plus son canapé et passe son temps à redécouvrir ses CD.


CONCLUSION

Un chouette ampli bien adapté pour l'écoute dans un salon, les EL84 sont vivantes et agréables. Toute la magie des tubes quoi !


HAUT

RETOUR